QUESTION D’ADO SUR LA SEXUALITE


C’est quoi la sexualité ?

C’est le fait d’utiliser son corps pour prendre du plaisir, seul(e) ou avec d’autres personnes. La sexualité nous concerne tous dès notre naissance et évolue jusqu’à la fin de notre vie. En matière de sexualité, il existe des limites fixées par la loi, mais il n’y a pas de norme. Ce qui compte, c’est son désir personnel et le respect de l’autre, par l’écoute de son désir ou non-désir.

La sexualité nous concerne tous dès la naissance et évolue jusqu’à la fin de la vie. Tout notre être y participe. En matière de sexualité, il existe des limites fixées par la loi, mais il n’y a pas de norme universelle. Ce qui compte, c’est son désir personnel et le respect du désir et du non-désir de l’autre.


Quel est l’âge moyen pour une première relation sexuelle ?

Il n’y a pas d’âge idéal pour avoir ses premiers rapports sexuels. Chacun doit pouvoir ressentir quand il est prêt et, surtout, quand le désir est partagé.


Quelles sont les étapes de transformation sexuelle ? 

LES EVENEMENTS CLES DE LA TRANSFORMATION SEXUELLE D’UN HOMME OU D’UNE FEMME

Certains aspects du développement sexuel et social commencent à des moments différents de la vie d’une personne. Ces évènements clés, qui se produisent sur plusieurs années, sont les suivants :

• Commence à avoir des réponses sexuelles. Se produit avant la naissance. Un fœtus masculin a des érections génitales in utero ; certains nouveaux nés masculins naissent même avec des érections. Chez les fœtus féminins, il se produit également des réponses sexuelles avant la naissance.

• Examine et stimule ses propres organes génitaux pour la première fois. Se produit entre six mois et un an. Dès que les bébés peuvent toucher leurs organes génitaux, ils commencent à examiner leur corps.

• Fait preuve d’une compréhension de l’identité de genre. Se produit à l’âge de 2 ans. Les enfants prennent conscience de leur sexe biologique.

• Fait preuve d’une compréhension des rôles liés au genre. Se produit entre 3 et 5 ans. Les enfants commencent à se conformer aux messages qu’envoie la société sur la façon dont les personnes de sexe masculin et les personnes de sexe féminin doivent se comporter.

• Pose des questions sur l’origine des bébés. Se produit entre 3 et 5 ans.

• Commence à s’intéresser à l’amour. Se produit entre 5 et 12 ans, bien que cela puisse varier en fonction de la culture. À ce stade, les enfants manifestent les premiers signes d’orientation sexuelle (la préférence sexuelle pour les personnes de sexe masculin ou les personnes de sexe féminin).

• Manifeste les premiers signes physiques de la puberté (la transition de l’enfance à la maturité). Se produit entre 8 et 13 ans. D’habitude, cela se produit légèrement plus tôt pour les filles que pour les garçons.

• Commence à produire du sperme (les garçons). Se produit entre 11 et 18 ans. Cet événement clé dépend en partie de la nutrition de l’enfant et peut être retardé quand la nutrition est gravement compromise.

• Commence à avoir ses règles (les filles). Se produit entre 9 et 16 ans. Cet événement clé dépend en partie de la nutrition de l’enfant et peut être retardé quand la nutrition est gravement compromise.

• Commence à se livrer à des activités amoureuses. Se produit entre 10 et 15 ans. Cet événement clé dépend énormément des facteurs culturels.

• A son premier rapport sexuel. Cela varie beaucoup en fonction des facteurs individuels et culturels mais cela se produit assez souvent entre le milieu de l’adolescence et l’adolescence tardive.

• Se marie. Cela varie beaucoup en fonction des facteurs individuels et culturels.

• Commence à avoir des enfants. Cela varie en fonction des facteurs individuels et culturels.

• Vit la ménopause. Se produit chez les femmes aux environs de 50 ans (cela peut aussi commencer à la fin de la trentaine ou au début de la quarantaine). La femme traverse un processus de modifications physiologiques caractérisé par la fin de l’ovulation, de la menstruation et de la capacité de reproduction. • Vit son andropause (la baisse des niveaux d’hormones masculines). Se produit entre 45 et 65 ans. L’homme traverse un processus de modifications physiologiques caractérisé par une baisse de la production de testostérone.

• Vit sa sexualité plus tard dans sa vie. Les adultes plus âgés (ceux qui ont entre 50 et 60 ans ou plus) peuvent rester sexuellement actifs jusqu’à la fin de leur vie. Bien que certains changements sexuels liés à l’âge se produisent, la perte totale du fonctionnement sexuel ne fait pas partie du processus normal de vieillissement.


C’est quoi la masturbation ?

La masturbation, ce sont des caresses (souvent par va-et-vient, frottement, pression…) au niveau des parties génitales (pénis du garçon, vagin ou clitoris de la fille) qui procurent du plaisir ou un orgasme. La masturbation peut s’accompagner d’éjaculation chez le garçon à partir de la puberté et de sécrétions chez la fille. Les caresses sont souvent accompagnées d’images ou de scènes érotiques qui défilent dans la tête. Cette pratique sexuelle solitaire ou en couple est assez fréquente et peut contribuer à l’apprentissage du plaisir. À l’âge de 18 ans, 93 % des garçons et 45 % des filles déclarent s’être déjà masturbés.


Pourquoi les filles mouillent-elles ?

Chez la fille, lors d’une excitation sexuelle, la vulve se modifie et s’humidifie. Certains appellent cela « mouiller ». Le liquide produit (sécrétions vaginales) fonctionne alors comme un lubrifiant naturel. Il rend la pénétration plus agréable et protège le vagin des irritations. En cas d’insuffisance ou d’absence de ce lubrifiant naturel (sécheresse vaginale), des douleurs, des irritations, des saignements peuvent survenir. Il y a aussi plus de risques que le préservatif craque lors d’un rapport sexuel. Le fait de ne pas « mouiller » peut être la conséquence d’un rapport un peu trop précipité. Cela peut être aussi dû à des soucis, à l’angoisse, au stress, à la fatigue, ou à la prise de certains médicaments. Dans ce cas, il faut savoir attendre ou oser dire non.

En l’absence de ce lubrifiant naturel, il est possible d’utiliser un gel lubrifiant que l’on trouve en pharmacie. Attention, celui-ci doit être à base d’eau ou de silicone si l’on utilise un préservatif. Il ne faut jamais utiliser de corps gras, comme l’huile, la vaseline ou le beurre avec les préservatifs.


Pourquoi les garçons bandent-ils le matin ?

Bander (avoir une érection), c’est lorsque le pénis du garçon devient dur, raide, car il se remplit de sang comme une éponge. Cela peut arriver à n’importe quel âge (même chez les bébés !). Les érections involontaires ou automatiques sont naturelles et peuvent se produire toute la vie chez un homme. Lorsque l’on dort, le système nerveux est stimulé, on passe par différentes phases de sommeil pendant lesquelles l’activité mentale peut être très intense... Cela peut alors occasionner des érections nocturnes. Les rêves érotiques peuvent aussi provoquer une érection.



C’est quoi les éjaculations nocturnes ?

Le garçon peut trouver, au réveil, des taches humides sur ses draps, sur son pyjama ou son caleçon. Lors de l’excitation provoquée par un rêve, érotique ou non, un peu de lubrifiant naturel (le liquide pré-séminal) peut avoir humidifié l’extrémité de son sexe. Parfois, c’est une éjaculation (émission de sperme) nocturne occasionnée par des rêves érotiques.


Quelles sont les zones érogènes ?

Toutes les parties du corps peuvent être sources de plaisir (érogènes) lorsqu’elles sont caressées. Parmi les plus sensibles, il y a bien sûr les parties génitales et beaucoup d’autres endroits à découvrir sur son propre corps comme sur celui de son ou de sa partenaire. Il ne faut pas hésiter à guider l’autre dans cette recherche de sensibilité, variable pour chacun de nous.


Comment savoir si une fille ou un garçon a du désir sexuel ?

L’expression du visage, le regard, l’attitude sont les premiers signes évocateurs du désir. Si une fille ou un garçon a un désir sexuel intense, le plus souvent sa respiration et le rythme de son cœur s’accélèrent. Elle ou il peut rougir, être en sueur, la pointe de ses seins peut durcir. • Chez la fille, au niveau de la vulve, le clitoris se raidit (érection), les lèvres gonflent et le vagin se dilate, un lubrifiant naturel va progressivement tapisser l’intérieur du sexe (les sécrétions vaginales), ce qui facilitera la pénétration. Certains appellent cela « mouiller ». • Chez le garçon, au niveau génital, le pénis se raidit et s’allonge, le gland se décalotte et rougit, cela s’appelle bander. Du liquide pré-séminal peut apparaître au bout du sexe.

Attention, même si ces signes sont présents, cela ne veut pas forcément dire que l’autre veut avoir un rapport sexuel : tant que l’autre n’a pas explicitement dit oui, il faut respecter son choix.


Qu’est-ce que l’orgasme ?

C’est une sensation de plaisir très intense pouvant se produire au cours d’un rapport sexuel ou d’une masturbation, chez la fille comme chez le garçon. En général, au moment de l’orgasme, la respiration et le cœur s’accélèrent, les muscles de la zone génitale se contractent.

• Chez la fille, l’orgasme se manifeste par une dilatation des organes génitaux, des contractions musculaires involontaires autour du vagin.

• Chez le garçon, l’orgasme est souvent lié à l’éjaculation. Mais un garçon peut aussi avoir un orgasme sans éjaculation ou une éjaculation sans orgasme.

L’orgasme n’arrive pas lors de toutes les relations sexuelles, ce qui n’empêche pas pour autant les partenaires de partager du plaisir.


Comment fait-on l’amour ? Qu’est-ce qu’une relation sexuelle ?

Il y a de nombreuses façons de faire l’amour. Chacun peut découvrir les manières qui lui conviennent le mieux : effectuer de nombreuses caresses sur tout le corps, des frottements, des stimulations (du pénis, de la vulve) et des pénétrations (vaginale, anale ou buccale). L’important, c’est d’en avoir envie et de se sentir prêt. Les limites étant le désir, le respect de l’autre et l’imagination des deux partenaires ! Généralement, on utilise le terme « faire l’amour » pour avoir un rapport sexuel, pour dire que ce rapport est l’expression physique d’un sentiment. Mais il est possible d’avoir envie d’un rapport sexuel sans être amoureux. C’est mieux quand les deux partenaires abordent ce rapport sexuel avec la même intention…


            Comment faire l’amour sans pénétration ?

Il est possible de partager beaucoup de plaisir sans pénétration, par exemple par des caresses sur tout le corps ou au niveau des principales zones érogènes. Des baisers, des frottements contre le pubis, entre les cuisses ou les seins ou toute autre zone érogène du partenaire peuvent apporter du plaisir. Pour les filles, des caresses avec un doigt humide, la bouche ou la langue (cunnilingus), au niveau de leur clitoris et sur l’ensemble de la vulve peuvent leur procurer un orgasme. On peut caresser le pénis et/ou les testicules du garçon avec la main, la langue ou la bouche (fellation). On peut ne pas être toujours prêt pour des pratiques sexuelles avec pénétration, pour des raisons personnelles, morales ou religieuses, momentanées ou plus durables. Dans ce cas, les caresses ou la masturbation peuvent aussi être une façon de donner et de recevoir du plaisir sexuel.


Qu’est-ce que le plaisir sexuel ?

C’est se donner, avoir et donner du plaisir avec son corps, ses zones érogènes, ses organes génitaux, par des caresses, des baisers, des frottements, des pénétrations, etc. Comme la sexualité est différente d’une personne à l’autre, les besoins, les envies, les zones érogènes et la définition du plaisir ne sont pas les mêmes pour tous.


Qu’est-ce que la frigidité ?

C’est ne jamais ressentir de plaisir lors d’un acte sexuel, et ce sur le long terme. Ce terme s’applique essentiellement à la sexualité féminine, mais l’absence de plaisir peut aussi se retrouver chez les garçons. De nombreuses raisons peuvent expliquer cette situation, comme des soucis ou une absence de sentiments ou de désir. Mais, le plus souvent, l’absence de plaisir n’est pas définitive et les choses s’arrangent avec le temps, en en parlant (avec son ou sa partenaire, par exemple, ou d’autres personnes de confiance) ou en explorant son corps.

Lors des premières expériences sexuelles, il peut arriver que les filles, comme les garçons, éprouvent peu ou pas de plaisir, mais ce n’est pas pour cela qu’elles n’auront jamais de plaisir au cours de leur vie.


Peut-on avoir une panne sexuelle ? Et c’est quoi ?

Une panne sexuelle ou souvent appelé impuissance, c’est l’impossibilité pour le garçon d’avoir une érection qui lui permette une pénétration. Ces pannes peuvent n’être que passagères, liées au stress, à un manque de désir, mais aussi à un désir trop important. Pour dédramatiser la situation, on peut essayer d’en parler avec sa/son partenaire et/ou d’autres personnes de confiance.


Qu’est-ce que l’éjaculation précoce ?

C’est éjaculer avant d’avoir pénétré sa (ou son) partenaire ou tout au début de la pénétration. Cela arrive souvent lors des premières relations ou lorsqu’on n’est pas très sûr de soi, ou bien si on a du mal à se contrôler. Cela s’arrange avec le temps et avec l’aide de sa (ou son) partenaire. Il est possible d’apprendre à maîtriser petit à petit son excitation. L’éjaculation précoce peut également être liée à des problèmes de stress, d’angoisse, dont on peut aussi parler avec quelqu’un de confiance ou avec un médecin.


Pourquoi et comment dire qu’on n’a pas envie ?

Pas prêt(e), pas le bon moment, pas à cet endroit, pas de préservatif sur soi… Les raisons de ne pas avoir envie d’un rapport sexuel ou d’être caressé(e) de manière intime sont multiples. Il peut être difficile de les exprimer, soit parce qu’on est gêné, soit parce qu’on a peur de la réaction de l’autre. Mais savoir dire « non », savoir dire « stop » quand les choses vont trop loin, qu’elles ne correspondent plus à ce qu’on désire, savoir écouter son ressenti, c’est important, notamment pour bien vivre ses prochains rapports. On peut parler de ses freins avec son ou sa partenaire. Pas forcément pour le/la convaincre mais pour être compris(e). Ce qui est recherché avant tout, c’est un plaisir partagé. Il ne faut pas s’oublier soi-même, car on existe à deux dans une relation, et les deux désirs doivent pouvoir s’exprimer.


Que dit la loi sur la sexualité ?

Notre corps nous appartient et notre sexualité aussi. Mais cette liberté est confrontée à des limites (Code civil, Code pénal, Code de santé publique) qui visent à protéger les personnes. La loi ne fixe pas l’âge à partir duquel une personne a le droit d’avoir des relations sexuelles. Par conséquent, elle n’interdit pas à deux adolescents d’avoir des relations sexuelles si tous les deux sont d’accord. En revanche, une personne majeure (qui a atteint l’âge de 18 ans) n’a pas le droit d’avoir des contacts sexuels (caresses, pénétration) avec une personne mineure de moins de 15 ans, même si cette dernière est consentante.


Quels sont les comportements interdits ?

• Les agressions sexuelles, ce sont tous les gestes à caractère sexuel (autres que le viol), avec ou sans contact physique, commis par un individu, quel que soit son âge, sans le consentement de la personne visée ou, dans certains cas, par une manipulation affective ou par du chantage. Elles visent à soumettre l’autre à ses propres désirs, en abusant de son pouvoir, en utilisant la force ou la contrainte, ou en la menaçant (de manière implicite ou explicite). L’agression sexuelle porte atteinte aux droits fondamentaux, notamment à l’intégrité physique et psychologique, et à la sécurité de la personne agressée.

• Le viol est un crime, jugé en cour d’assise et puni de 15 ans de prison. Il s’agit de tout acte sexuel de pénétration (avec le sexe, la bouche, les doigts…), commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise.


Qu’est-ce qu’un pédophile ?

Un pédophile, c’est un adulte (homme ou femme) qui est attiré sexuellement par des enfants. La loi interdit et condamné à une peine de prison toute personne majeure ayant des contacts sexuels (caresses, pénétrations) avec un jeune de moins de 15 ans.

Les conséquences psychologiques pour ce jeune peuvent être très graves. Ce sont donc des faits dont il est important de parler s’ils se produisent : avec ses parents, ses amis, un médecin, une personne de confiance,


Qu’est-ce que la pornographie ?

C’est la mise en scène par des films, des photos, des textes ou des dessins (BD), de rapports sexuels dans le but d’exciter sexuellement le spectateur ou le lecteur. Les films et les revues pornographiques mettent souvent en scène des stéréotypes (clichés) de domination sexuelle : des pénis surdimensionnés, des femmes ou des hommes soumis à d’autres, humiliés, méprisés, parfois violentés… Ces images ne correspondent pas à la réalité. La pornographie ne reflète pas la vie sexuelle de la plupart des gens. Elle joue avec l’imagination, les fantasmes, c’est pour cela qu’il s’agit de fiction. Montrer des images pornographiques à une personne contre sa volonté, c’est une agression : cela peut choquer.

Les films et les revues pornographiques sont interdits aux moins de 18 ans. Il est également interdit (et puni par la loi) de montrer des images pornographiques à un(e) mineur(e) de moins de 18 ans et de mettre en scène des mineurs dans des films ou des photos pornographiques.

 

QUESTION D’ADO SUR LE CORPS

C’est quoi l’amour?

L’amour n’a pas de définition universelle. C’est souvent un sentiment profond et incontrôlable qui remplit de bonheur. Il se manifeste par une très forte envie d’être avec l’autre, et parfois par de la tristesse lorsque l’être aimé est absent. L’amour, cela peut être l’envie de donner, de recevoir, de faire découvrir, de partager. C’est parfois aussi un désir trop possessif de l’autre, qui peut alors s’accompagner de jalousie. L’amour est parfois bien caché… Beaucoup ont du mal à le dire ou à le montrer. Il suffit parfois de peu de chose pour qu’il s’exprime. Mais en attendant d’être amoureux de quelqu’un, ce qui est déjà important, c’est de s’accepter et de s’aimer soi-même.

C’est quoi la puberté ?

C’est le passage de l’enfance à l’adolescence. Elle correspond à d’importantes transformations physiques, psychologiques et physiologiques que chacun vit à son propre rythme et qui provoquent de nombreuses émotions. Le corps devient peu à peu celui d’un adulte. Les organes sexuels, par exemple, se développent pour permettre la reproduction. Garçons et filles cherchent une plus grande autonomie. Ils veulent explorer l’éventail des sentiments et des émotions, loin de leur milieu familial, et prendre leur propre place dans la société. Toutes les transformations associées à la puberté donnent au corps des filles et des garçons une nouvelle énergie. Énergie souvent difficile à contrôler, d’autant plus que l’humeur aussi se fait changeante. Dans sa tête, on se sent différent, plus mûr, et on devient plus impatient, on a envie d’indépendance. C’est souvent dur pour les adolescents, mais aussi pour leurs proches.

Comment se passe la puberté chez les garçons ?

La puberté chez le garçon débute en général entre 11 et 15 ans. À la puberté, le cerveau sécrète de nouvelles hormones qui circulent dans le sang et vont éveiller le fonctionnement des organes sexuels. Tout le corps subit des transformations :

• la peau devient moins lisse et des petits boutons d’acné apparaissent,

• un duvet de poil recouvre la lèvre supérieure puis pousse sur le menton jusqu’à se développer sur les joues (nécessitant les premiers rasages),

• les poils se développent sur les jambes et les bras, sur le pubis, et la musculature augmente,

• avec la croissance du larynx et des cordes vocales, la voix va devenir de plus en plus grave,

• le pénis commence à se développer,

• les testicules deviennent plus gros et vont commencer à fabriquer des spermatozoïdes,

• les bourses (scrotum) qui contiennent les testicules deviennent plus foncées,

• les premières éjaculations apparaissent.

Toutes ces transformations donnent au corps une nouvelle énergie souvent difficile à contrôler car l’humeur aussi va changer. C’est souvent dur pour vous, mais aussi pour vos proches !!!

Comment se passe la puberté chez les filles ?

Puberté chez les filles La puberté chez la fille débute en général entre 10 et 15 ans.

• Des poils apparaissent sous les bras et sur le pubis,

• les seins commencent à gonfler, la taille s’affine et les hanches s’arrondissent,

• dans les ovaires, les ovules vont commencer à mûrir et l’appareil génital se transforme pour se préparer à une éventuelle maternité : les premières règles apparaissent,

• la peau du visage devient moins lisse, des boutons d’acné peuvent apparaître. Dans la tête, vous vous sentez différentes, plus mûres, vous voudriez que les choses aillent plus vite.

Ø Qu’est-ce que les règles ?

L’arrivée des premières règles est l’événement le plus important durant la puberté des filles. À partir des premières règles, tous les 28 jours en moyenne (on appelle cela un cycle), les femmes perdent du sang pendant quelques jours.

Ø Pourquoi les règles?

L’utérus se prépare tous les mois à accueillir un œuf, c’est-à-dire un ovule. Pour cela, la paroi interne de l’utérus s’épaissit. Si l’ovule est fécondé suite à un rapport sexuel, il reste dans l’utérus et cette paroi continue de se développer. Si la fécondation de l’ovule n’a pas lieu, la partie superficielle de la paroi est évacuée : ce sont les règles. Au début, une irrégularité des cycles, et donc des règles, est fréquente chez les adolescentes

Ø Comment faire quand j’ai mes règles ?

Pour absorber les pertes de sang, il existe différentes sortes de protections dites « hygiéniques » ou « féminines » (serviettes, tampons, coupes menstruelles…). Elles peuvent être choisies en fonction de ses préférences, du confort d’utilisation ou de leur côté pratique. On les trouve dans les supermarchés ou en pharmacie.

Ø Quand est ce que les règles s’arrêtent ?

Les règles sont un phénomène naturel qui se reproduit tous les mois à partir de l’âge de 12 ou 13 ans et continue en moyenne jusqu’à l’âge de 50 ans environ (quand démarre la ménopause). Elles peuvent aussi arriver plus tard, ou s’arrêter plus tôt, cela dépend de chacune. En revanche, leur disparition avant 50 ans veut toujours dire quelque chose : cela peut être le signe d’une grossesse, d’une infection ou d’un autre problème de santé. Il faut donc aller voir un médecin pour se rassurer et savoir si cette absence de règles est normale.

 

Ø Saignes-t-on toujours lors du premier rapport sexuel

Lors du premier rapport vaginal, le plus souvent, l’hymen se rompt, ce qui peut occasionner un petit écoulement de sang. Une douleur peut être ressentie à ce moment-là, mais elle peut être atténuée si l’on est détendue et en confiance, si l’on prend son temps. Avoir parlé de cette première fois avec son partenaire permet également d’aborder ce moment de manière plus sereine, de mieux gérer à deux si la douleur est trop importante, de recourir au lubrifiant, si besoin. Parfois, la jeune fille ne saigne pas lors de son premier rapport sexuel, soit parce qu’elle n’a pas d’hymen, soit parce que son hymen était assez souple pour permettre la pénétration. La virginité n’est donc liée ni à la présence d’un hymen ni au fait de saigner. Insérer photo.

Pourquoi j’ai de l’intérêt pour le sexe opposé ? Et pourquoi m’attire-t-il ?

Les garçons et les filles subissent beaucoup de transformations quand ils atteignent l’âge de l’adolescence. De nombreuses transformations apparaissent sur le plan physique, mais aussi sur le plan sentimental et affectif. C’est tout à fait naturel dans le développement humain que les adolescents commencent à s’intéresser à leurs amis du sexe différent. Il est aussi normal qu’ils commencent à parler d’amour et de la sexualité. L’adolescence est la période durant laquelle tu peux t’informer toi-même sur la sexualité, sur les changements de ton corps, sur les changements dans ta manière de penser et de voir la vie. Au cours de l’adolescence, tu peux avoir de bonnes amitiés avec tes collègues de la même génération, amitiés fondées sur le respect mutuel, la confiance et l’honnêteté. Cela ne signifie toutefois pas qu’il faut commencer à avoir des rapports sexuels. Parler du sexe et avoir réellement des rapports sexuels sont deux choses tout à fait différentes. Il est tout à fait normal que les adolescents parlent de sexe et cela n’implique aucun danger pour leur santé. Par contre avoir des rapports sexuels non protégés peut conduire à des grossesses’ non désirées ou des infections sexuellement transmissibles comme le VIH/SIDA. Ne te laisse pas entraîner dans la pratique sexuelle par les autres sans y avoir réellement réfléchis.

 

C’est comment le sexe d’une fille ?

Le sexe féminin est constitué de la vulve et du vagin. La vulve est constituée : • des grandes lèvres et des petites lèvres qui, en avant, forment le capuchon du clitoris • de l’urètre par lequel passe l’urine • et de l’entrée du vagin La vulve réagit à l’excitation et au cycle menstruel : elle gonfle, se mouille, s’assèche... Le clitoris est le principal organe du plaisir féminin. Il durcit et entre en érection exactement comme le pénis des garçons, mais ça ne se voit pas. Les lèvres, le clitoris et le vagin peuvent avoir des formes, des tailles et des couleurs différentes selon les filles. Pour découvrir son sexe, il est possible de le regarder dans un miroir.



C’est quoi l’hymen ? : L’hymen est une membrane de peau qui ferme partiellement l’entrée du vagin (entre 1 et 3 cm de l’entrée du vagin). Il faut savoir que certaines filles n’ont pas d’hymen. L’hymen, lorsqu’il existe, peut être très différent d’une fille à l’autre dans sa forme (rond, ovale, troué…) et plus ou moins souple.

Est-ce que c’est normal les pertes blanches chez les filles ? : Les pertes blanches sont des sécrétions du vagin. C’est une production naturelle du corps pour humidifier le vagin et préserver sa flore (bactéries présentes naturellement qui protègent la muqueuse). Ces pertes sont donc normales et ne sont pas un signe d’infection. Elles existent d’ailleurs même avant les premières règles et témoignent du début de la puberté. Ces pertes sont plus ou moins importantes, selon les personnes et les périodes de la vie. Elles peuvent varier d’aspect et de consistance selon les moments du cycle. En revanche, si elles deviennent plus abondantes que d’habitude, colorées ou malodorantes, ou qu’elles s’accompagnent de brûlures ou de démangeaisons, elles peuvent alors être signes d’infection. Il faut dans ce cas consulter un médecin, car des traitements existent.

 

 

C’est comment le sexe d’un garçon ?

La partie visible du sexe masculin est formée du pénis et des testicules. Le pénis est constitué :

• du gland, qui est recouvert d’une peau mobile (le prépuce – absent si le garçon est circoncis) ; la bande de peau qui rattache le prépuce au gland se nomme le frein ; la fente présente au bout du gland (méat urétral) sert à uriner et à éjaculer ;

• de la verge dont le corps est traversé par un canal, l’urètre, par lequel passe, d’une part, l’urine, et d’autre part le sperme au moment de l’éjaculation ; mais la nature est bien faite : il existe un système qui empêche d’uriner quand on éjacule et d’éjaculer quand on urine ; le pénis est aussi constitué de tissus, de muscles « lisses », d’artères, de veines, de nerfs ; dès qu’il y a excitation, par des caresses ou même par une simple pensée, le sang afflue dans la verge et le gland : le pénis grossit, durcit et se redresse. C’est ce qu’on appelle l’érection. Les testicules se trouvent à l’intérieur d’une membrane, le scrotum. C’est dans les testicules que se fabrique l’hormone masculine, la testostérone. Elle est responsable, à la puberté, de l’apparition des poils, de la mue de la voix (qui devient grave), du développement des muscles, et aussi de la fabrication des spermatozoïdes. Les testicules sont sensibles aux caresses comme toutes les zones érogènes. Pendant le rapport sexuel, le scrotum durcit et soulève les testicules qui grossissent. Insérer photo avec légende


Ø  Quelle est la taille d’un sexe de garçon ?

La question de la taille de leur sexe, mais aussi de leurs testicules, préoccupe de nombreux garçons. En effet, ils ont tendance à l’associer au fait d’être viril. Pourtant, plusieurs choses viennent contredire cette certitude bien installée. D’une part, la taille du sexe varie avec l’âge : c’est seulement à la fin de la puberté, vers 17-18 ans, que sa taille devient définitive. La taille du sexe varie également selon que le pénis est au repos ou en érection. Et puis la définition de la virilité varie, elle aussi, selon les personnes et les sociétés. Dans tous les cas, la taille du sexe ne changera rien au plaisir que l’on peut ressentir et donner.


Ø  C’est quoi la circoncision?

 

Comment se laves-t-on le sexe ?

Pour les garçons, quand on prend sa douche, il est important de se laver le sexe à l’eau et au savon. Après avoir savonné le pénis et, si on n’est pas circoncis, dégagé le gland du prépuce (ramener en arrière la peau qui recouvre le gland), il faut le savonner à sa base, là où s’accumulent des sécrétions blanchâtres dans lesquelles peuvent être présents de nombreux microbes. Il faut ensuite se rincer et se sécher soigneusement car les microbes se développent facilement sur la peau humide.

Pour les filles, le lavage du sexe doit être fait à l’eau et au savon neutre. Savonner la vulve (le sexe), puis se rincer et se sécher soigneusement car les microbes se développent facilement sur la peau humide. Tous ces gestes doivent s’effectuer de l’avant vers l’arrière pour éviter de ramener des microbes de l’anus vers la vulve. Il ne faut pas se laver l’intérieur du vagin (sauf indication médicale), car il reste naturellement propre grâce à ses sécrétions et s’auto-nettoie.